Le centre commercial Italie Deux, dans le treizième arrondissement de Paris a testé le week-end du 14 avril un robot porteur de courses. Une expérimentation pour sonder les clients et pourquoi pas mettre en place définitivement ce nouveau service.

C’est une grosse boite à roulettes qui arrive à hauteur des genoux, elle est équipée d’une trappe pour pouvoir y mettre ses courses. Jusque-là rien d’exceptionnel… sauf qu’il s’agit d’un robot capable de suivre un client à la trace à travers tout le centre commercial. “Pour qu’il me suive comme un petit chien c’est très simple, explique Vincent Talon, directeur de Twinswheel, la star-up qui a créé le robot. Il suffit d’appuyer sur un bouton. La caméra 3D et le radar font une image de vous et le robot reconnait votre silhouette et votre forme puis il vous suit à une distance de 5 à 10 mètres.”

Pour l’instant, il s’agit uniquement d’une expérimentation le temps d’un week-end : “On a trouvé intéressant de faire un test dans le centre commercial, explique Sarah Zerouali, directrice d’Italie Deux. C’est un vrai service que l’on pourrait proposer demain. Le robot est très interagissant, il pourrait aider notamment les personnes âgées.” Après ce week-end de test, la directrice envisage de retenter l’expérience prochainement.

Un robot déjà utilisé à l’étranger

Cette machine fait ses premiers pas en France, mais à l’étranger elle est déjà utilisée à des fins professionnelles. On retrouve notamment le petit robot à la poste Suisse et dans certaines usines Nissan aux États-Unis. Cela reste exceptionnel, Twinswheel a lancé le projet de ce robot autonome il y a seulement deux ans, en 2016, il n’y a donc pas encore de production à grande échelle. Cela se ressent sur le prix de la machine : comptez entre 45 000 et 65 000 euros pour l’instant. Mais ce coût devrait drastiquement baisser avec le temps. À terme, la start-up espère pouvoir commercialiser le robot pour environ 10 000 euros.

Encore des améliorations

Twinswheel travaille toujours sur sa machine et de nombreuses améliorations sont prévues dans les mois qui viennent. Cet été, la version améliorée du robot devrait permettre de le commander par la voix. Il sera aussi capable de reconnaître certains gestes de la main, par exemple un geste pour lui montrer qu’il doit attendre à un endroit précis.
Et puis, cette machine pourrait bientôt se retrouver dans les rues ! Twinswheel espère pouvoir en faire un jour un robot capable de livrer à domicile en autonomie.

lien article