Les robots sont de plus en plus présents dans notre vie, ils sont de plus en plus utiles et nous rendent toujours plus de services, parfois même sans que nous nous en rendions compte. Deux ingénieurs lyonnais viennent de tester tout récemment en public leur robot TwinswHeel, pour un usage tout à fait inédit, mais qui pourrait peut-être être appelé à connaître un avenir prometteur : haut comme trois pommes, TwinswHeel arrive à hauteur des genoux. Avec sa forme de grosse boîte équipée de deux roues latérales, il ne paie peut-être pas de mine, mais il a un petit quelque chose qui le différencie de bien d’autres : il est rien moins que là pour porter vos courses. Muni d’une trappe qui accueille vos emplettes, et vous suivant à la trace, il a été testé les 14 et 15 avril à Paris, au centre commercial Italie 2 dans le 13e arrondissement de la capitale.

L’intérêt de ce petit robot est donc de porter vos courses et de vous laisser les mains libres, et il ne vous lâchera pas d’une semelle -enfin, façon de parler, puisqu’il restera toujours à une certaine distance de vous. Comment ça marche ? « Pour qu’il me suive comme un petit chien c’est très simple », a expliqué Vincent Talon, directeur de TwinswHeel, la start-up qui a créé le robot. « Il suffit d’appuyer sur un bouton. La caméra 3D et le radar font une image de vous et le robot reconnaît votre silhouette et votre forme puis il vous suit à une distance de 5 à 10 mètres ».

Pour l’heure, il s’agit uniquement d’une expérimentation le temps d’un week-end : comme l’a souligné Sarah Zerouali, directrice d’Italie Deux, « On a trouvé intéressant de faire un test dans le centre commercial. C’est un vrai service que l’on pourrait proposer demain. Le robot est très interagissant, il pourrait aider notamment les personnes âgées ». Après ce week-end de test réussi, l’expérience pourrait être renouvelée bientôt. Toutefois, pour révolutionnaire qu’il soit, et bien que cette démonstration ait été une première en France, TwinswHeel est déjà utilisé à l’étranger à des fins professionnelles. On le retrouve notamment à la poste suisse et dans certaines usines Nissan aux États-Unis.

Cependant, malgré ses avantages évidents, l’utilisation de ce robot reste encore limitée. Cela s’explique, car TwinswHeel a lancé le projet de ce robot autonome il y a seulement deux ans, en 2016, et il n’y a donc pas encore de production à grande échelle. Avec pour résultat un prix très élevé, entre 45 000 et 65 000 euros pour l’instant. Mais, avec le temps, ce coût devrait fortement baisser tout en ne restant malgré tout pas abordable pour tout un chacun. À terme, la start-up espère ainsi pouvoir commercialiser le robot pour environ 10 000 euros, mais elle travaille en même temps sur de nouvelles fonctionnalités, comme une commande vocale ou la reconnaissance de certains gestes de la main, par exemple pour lui montrer qu’il doit attendre à un endroit précis.

lien article