La ministre des Transports, Elisabeth Borne, dévoile un plan de 200 millions d’euros pour développer les véhicules électrique sans chauffeur. À Montpellier, pas de navette de transport de personnes, mais des petits droïdes montés sur roues pour livrer les commerces et les restaurateurs.

Des droïdes-chariots-livreurs 100% électrique et autonome devrait se déployer dans le centre-ville de Montpellier en 2020.
Des droïdes-chariots-livreurs 100% électrique et autonome devrait se déployer dans le centre-ville de Montpellier en 2020. – Twinswheel
Montpellier, France
Le centre-ville de Montpellier bientôt envahi des mini-robots livreurs ? Une expérimentation va être menée dans les rues du centre-ville pour livrer en produits locaux aux restaurateurs et aux commerçants. Si pour l’heure, la métropole reste discrète sur les détails de cette expérimentation, on sait d’ores et déjà quelle entreprise va déployer ses droïdes : TwinswHeel. Depuis cinq ans, elle conçoit et commercialise des sortes de caissons fixés sur roues dirigés par GPS.

Un droïde autonome et 100% électrique
Le petit droïde qui fait furieusement penser à une sorte de R2-D2 alimentaire, se recharge sur secteur. Lorsqu’il suit une personne, sa vitesse est limitée à 6km/h, sur route dégagée, la machine peut aller jusqu’à 25 km/h explique Vincent Talon, l’un des cofondateurs de l’entreprise : “Le droïde peut transporter 40 litres de marchandises contre deux kilos cinq pour un drone”.

Le petit robot se déplace tout seul grâce à une géolocalisation et ses capteurs, des caméras 2D et 3D : il détectent les obstacles, les piétons, cyclistes et peut même prévoir leur trajectoire. “Même en cas de collision, il y aurait très peu de dégâts car le robot est très léger, et s’il y a eu problème, on peut prendre la main sur la machine grâce à la 4G.”

lien article