Notre Temps : “TwinswHeel”, un droïde assistant industriel 4.0, demain livreur à domicile

Notre Temps : “TwinswHeel”, un droïde assistant industriel 4.0, demain livreur à domicile

article dans Notre Temps

lien article

Le robot de livraison du lotois Soben vous suit à la trace

Le robot de livraison du lotois Soben vous suit à la trace

Baptisé Twinswheel (les “roues jumelles”), le petit robot-chariot développé par Soben ne passe pas inaperçu dans les salons professionnels où il fait depuis peu ses premiers pas, ou plutôt ses premiers tours de roues. Une diversification pour cette petite société de 12 salariés installée à Cahors (Lot), et présidée par Benjamin Talon, qui a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros.

Spécialisée dans le développement d’amortisseurs pour l’automobile, Soben réalise aussi des systèmes anti-vibratoires et des trains d’atterrissage pour l’aéronautique. Si le développement industriel et commercial du Twinswheel est porté par Soben, c’est le frère jumeau de Benjamin Talon qui a développé la partie intelligence artificielle du robot. Très compact, il offre un coffre qui supporte jusqu’à 40 kg de charge, encadré de deux grandes roues qui lui permettent de franchir des obstacles jusqu’à 20 cm de haut, en toute autonomie, grâce à des caméras embarquées. Équipé d’un capteur lidar et d’une fonction “suis-moi”, il peut suivre une personne. “Cela en fait un assistant pour de nombreuses applications professionnelles”, précise Benjamin Talon, président de Soben.

Plusieurs grands comptes, parmi lesquels Renault-Nissan, Siemens, SNCF, ont déjà été séduits, pour des utilisations en circuits fermés, sur sites industriels ou tertiaires, notamment pour porter les boîtes à outils des techniciens de maintenance. Avec une autonomie d’une dizaine d’heures et des vitesses de pointe à 30 km/heure, le Twinswheel pourra aussi livrer des colis en ville. Une première présérie d’une dizaine de pièces est programmée pour l’automne 2017, les productions en séries suivront en 2018. L’ambition est d’en commercialiser une centaine sur les deux ans à venir.

lien article

TwinswHeel, un nouveau drone terrestre au service de la logistique à la demande

TwinswHeel, un nouveau drone terrestre au service de la logistique à la demande

TwinswHeel est un drone terrestre automatisé. Capable de livrer de la nourriture ou des colis jusqu’à 40 kg, ce petit véhicule électrique entend bien faire sa place dans les secteurs industriel et logistique avant de se lancer à la conquête de la livraison en extérieur.
« Cela fait trois ans que nous travaillons dessus. Notre solution répond surtout au transport à l’intérieur de sites fermés pour effectuer de la livraison de colis de façon collaborative : le robot va suivre une personne et sera ensuite capable de se déplacer tout seul en créant une map complète du lieu, de façon autonome. Il pourra ainsi aider les opérateurs pour la maintenance des machines, le port de charges de pièces de rechanges ou bien encore pour de la logistique à la demande », explique Vincent Talon, fondateur de TwinswHeel. Ainsi grâce à l’apprentissage de la cartographie de l’ensemble du site, le robot parvient à approvisionner seul la ligne de production ou de conditionnement.

Une solution innovante repérée par le Club Déméter
Sélectionné par le Club Déméter en juin dernier lors d’un « Appel à Projets Innovants », qui recense trois solutions dans le domaine de la logistique en fonction de critères d’innovation, de développement durable ou encore d’impact sociétal, le drone de TwinswHeel sera testé très prochainement au sein des entreprises membres du Club. « Avec ces dernières, nous allons décrire des use cases et adapter nos robots à leurs besoins. Il s’agit d’un projet de six mois », précise explique Vincent Talon.

Vers la vie urbaine
Pensée dans un premier temps pour les sites fermés tels que les usines de production ou les centres logistiques, l’utilisation du drone pourrait être prochainement élargie dans les grandes villes, en extérieur : « Dans les trois prochaines années, nous espérons faire en sorte que nos robots soient urbains et capables de se déplacer dans la rue comme de petits véhicules autonomes pour effectuer de la livraison de colis entre un magasin de proximité et le particulier. À l’approche du lieu d’habitation du particulier, il enverrait alors un sms contenant un code, permettant son ouverture pour récupérer le colis », détaille Vincent Talon, fondateur de TwinswHeel.

Lien article